le logo du site

1. Les observations.

1.2.4. Exemples : deuxième partie.

Nous donnons des exemples concrets qui seront utilisés par la suite pour illuster les différentes procédures statistiques que nous étudions dans ce site.

Exemple 5 : Iris d’Anderson ou de Fisher. Cet exemple est intégré dans R sous le nom d’objet iris. C’est l’un des plus connus et des plus utilisés par les statisticiens pour ce qui est des méthodes d’Analyse Discriminante ou de Classification. Les données ont été recueillies par Anderson (1897 - 1969), botaniste des E.U.A. . Fisher, le premier, a illustré avec ces données une méthode d’Analyse Discriminante qu’il a introduite. Depuis, ce jeu de données apparaĆ®t dans plusieurs publications.

Il s’agit des mesures en centimètres de la longueur des sépales (Sepal.Length), de la largeur des sépales (Sepal.Width), de la longueur des pétales (Petal.Length) et de la largeur des pétales (Petal.Width) de \(50\) iris, respectivement, des espèces (Species) Iris setosa, Iris versicolor et Iris virginica. Les données se trouvent directement dans R ou encore sous forme de classeur LibreOffice dans le fichier Iris.ods. Nous affichons les \(6\) premières observations :

head(iris)

Réponse de R:

Sepal.Length Sepal.Width Petal.Length Petal.Width Species
1 5.1 3.5 1.4 0.2 setosa
2 4.9 3.0 1.3 0.2 setosa
3 4.7 3.2 1.3 0.2 setosa
4 4.6 3.1 1.5 0.2 setosa
5 5.0 3.6 1.4 0.2 setosa
6 5.4 3.9 1.7 0.4 setosa
Haut de la page.